Changement de vie - Heather Mejia

Mon blogue

Changement de vie

Changement de vie - Heather Mejia

Je me regarde dans le miroir, et le soulagement sur mon visage est visible. Les t√Ęches solaires qui s’y trouvaient sont enfin disparues. Je crois que j’ai passé près de six ans à tenter de les combattre, et enfin, elles sont parties. Tant mieux ! Bon débarras à ces points qui ne faisaient rien de plus que me rappeler que je ne fais pas toujours attention quand je suis au soleil.

J’envie mes amis colombiens qui ne souffrent pas de ce problème. Ils m’agacent parfois, de ma peau beaucoup trop blanche – même pour une personne blanche – en me disant que la nuit, la peau de mes jambes, qui ne bronze jamais, pourrait illuminer un quartier au complet. Une chance que lorsque la nuit tombe à Medellin, la température baisse beaucoup et m’oblige à me cacher les jambes, sinon, tout le monde pourrait me voir de loin !

La raison de mon voyage en Colombie, c’est pour changer de cap. J’ai grandement besoin de penser à moi, de réfléchir comme il faut, et de choisir une nouvelle direction. Je ne veux plus travailler dans les bureaux. Je déteste faire de l’administration, ou répondre aux clients de telle, ou telle compagnie. Je m’ennuie à mourir dans ce type de position. Moi, ce que je désire ardemment, c’est changer le monde. Je sais très bien que je ne peux pas le faire sans l’aide des autres. C’est pour cela qu’un emploi dans un organisme de bienveillance et de justice – que ce soit pour l’environnement, ou les pauvres de la Terre – serait quelque chose que j’apprécierais. Je n’en peux plus de voir autant de souffrance partout dans le monde. Tantôt, ce sont les guerres qui éclatent ; tantôt, ce sont les compagnies qui abusent de la nature ; tantôt, ce sont les animaux qui souffrent aux mains de leurs propriétaires qui ne veulent rien d’autre que leur chair. Certaines choses doivent changer si nous voulons que la planète puisse continuer à subvenir à nos besoins.

Qu’est-ce que je prône le plus ? La simplicité volontaire. Cette philosophie de la vie veut que chaque personne qui s’y adhère vive de la manière la plus simple possible – comme le nom le dit. L’important, c’est de consommer seulement le nécessaire. Certes, je me gâte une fois de temps à autre, avec une bonne bouteille de vin, et parfois, une sortie au cinéma, mais sinon, je ne dépense pas beaucoup. Voilà qui aidera à rendre la vie de tous les êtres vivants du monde plus équitable.