La jeune femme obèse - Heather Mejia

Mon blogue

La jeune femme obèse

La jeune femme obèse - Heather Mejia

J’ai visionné une vidéo qui démontrait l’audace d’une jeune femme obèse, et j’aurais dû m’y attendre. Comme certaines personnes sont méchantes pour rien ! Celle-ci tentait juste de s’habiller d’une manière plus confortable et créatif, mais certaines personnes n’ont pas été douces, ni encourageantes, au sujet de son choix de vêtements. 

Cette jeune femme a choisi de se mettre en short de jeans, avec une blouse blanche qui était transparente sur la moitié du bas. Donc, on pouvait voir un peu la forme de son estomac. Elle s’était maquillée et peignée soigneusement avant de sortir pour paraître coquine. Le look était très réussi, selon moi, et elle aurait dû recevoir que des compliments.

Par contre, ce n’est pas ce qui est arrivé. À un moment donné, elle s’est mise en file d’attente dans un magasin. Pendant qu’ils attendaient, certaines personnes ont commencé à parler avec la femme en question. La première était bien correcte, lui disant qu’elle avait fait un bon choix de vêtements. Par contre, les commentaires positifs se sont arrêtés là, et les encouragements ont complètement stoppé.

La suivante, une femme assez âgée, probablement aux alentours de la soixantaine, lui a dit qu’elle avait grandement besoin d’un traitement varices avant de pouvoir porter des shorts aussi courts. De plus, ses jambes étaient trop grosses encore pour les montrer, et le chandail ne lui allait pas bien du tout. Cette vieille dame a continué en lui expliquant comment elle devrait s’habiller pour cacher tous les défauts de son corps. La jeune femme n’a pas eu le courage de répondre. Elle baissa la tête, et a patienté jusqu’à ce que son tour arrive, et elle s’est ensuite enfuie vers la maison.

En arrivant chez elle, la première chose qu’elle a faite est de se changer. La vieille dame n’avait rien dit au sujet de ses cheveux, alors elle les a laissés comme ça. Elle pleurait pendant qu’elle s’exécutait. Mais, tout d’un coup, elle s’est arrêtée, et s’est regardée comme il faut dans le miroir. Elle enleva tous les vêtements de « grosse femme » et s’est observée ainsi, en sous-vêtements, pour chercher ce qu’elle trouvait beau sur son corps. Elle s’est dit qu’elle a une belle poitrine généreuse, de beaux cheveux, des yeux épatants, des jambes fermes (même si elles ne sont pas sveltes), et de belles chevilles. Se décidant de retourner magasiner, elle enfila la même tenue qu’avant et s’est convaincu de répondre à quiconque oserait lui dire qu’elle devrait se changer.