Ma passion pour les poissons - Heather Mejia

Mon blogue

Ma passion pour les poissons

Ma passion pour les poissons - Heather Mejia

Un jour, on m’a demandé, voulez-vous expérimenter une nouvelle passion ? Sur le coup, j’ai hoché la tête, puisqu’en un éclair, j’ai fait le calcul. Les images défilaient dans ma tête. Un chien par exemple, et j’associais toute une chaîne d’évènements impliquant les balades matinales, son bol, le gros paquet de croquettes, et le petit crottin. Et j’ai refusé. Mais vous savez bien, l’homme ne peut passer sa vie sans compagnon, de même nature, ou du genre animal. Alors, j’ai repris la question, et j’ai trouvé la réponse, je vais adopter un petit poisson.

Je me suis renseigné, sur les différents types d’aquarium, les besoins nutritionnels des poissons, et je me suis même mis à dessiner une maquette de ce qui pourrait éventuellement devenir le logis de mon futur colocataire. La tâche n’est pas facile pour quelqu’un qui aime la perfection. Je voulais que tout soit beau, les exigences de mon poisson tropical, seront impérativement réalisées. Mon planificateur financier a même mis la main à la pâte. Un devis bien pensé pour un espace de verre peu profond, mais vaste, l’ensemble pompe-bulleur, et le filtre à eau, le décor, la table de support, et bien sûr, mon nouveau petit compagnon. Après tout, cela représentait une jolie somme à la fin.

Un combattant serait idéal. Dans sa somptueuse robe bleue noire, et rouge chatoyant, il nagera et occupera chaque centimètre de son aquarium. Les caractéristiques de ce poisson m’ont toujours fasciné. Mis à part la couleur de ses écailles qui captent facilement l’attention, c’est une petite bête féroce, mais tout en étant docile. Il est surtout agressif lorsqu’il est énervé. Je dois encore réviser ma liste de courses avant d’être sûr de pouvoir le recevoir comme il se doit. Comme le combattant aime bien se reposer sur les feuilles des plantes à la nuit tombée, je m’assurerai qu’il y a tout ce qu’il lui faut. Il faut croire que les livres et les documents sur YouTube m’ont aidé à mieux comprendre dans quel type d’activité je m’engageais.

Élever un poisson n’est pas une tâche aussi facile, même pour un grand féru de bricolage. Patience et soins, sont les maîtres-mots que je vais ajouter, et même accentuer dans mon vocabulaire quotidien. Si je m’en sors avec un premier combattant, j’envisage déjà de lui trouver une compagne. Peut-être une idée précoce, mais ma lecture et ma documentation ont fait fleurir mon imagination. Cette nouvelle passion s’annonce plus qu’une simple idée de colocation.